Aux branches…


Analyse technique du Future CAC 40.

Le CAC fut soumis à rude épreuve hier et la tentation de renverser non pas la table mais la baignoire avec l’enfant et tous ses jouets a saisi les opérateurs tant la situation européenne devient inextricable. Tout d’abord, il faut noter un retour en arrière de la crise grecque avec une problématique semblable à celle qui se posait en novembre : sortie ou pas sortie de la zone Euro ? A cela s’ajoute la récurrence de la faille européenne, son absence de gouvernement économique. Le moteur franco-allemand assurait l’assistance respiratoire mais de nouveaux réglages sont attendus et de nombreux ingénieurs sont pessimistes quant au calage des pôles rigueur et croissance. Or, si le moteur grippe, toute la berline mondiale de la croissance pourrait s’immobiliser. Pas de quoi se jeter avec envie sur les actions même si les valorisations sont de plus en plus attrayantes. Le nœud devient d’autant plus gordien que graphiquement si le support des 3120 points venait à céder, les vendeurs lorgneraient sur le support des 2940 points puis sur le gap du 20 novembre vers 2890 points. Opportunément, le CAC s’est raccroché aux branches avec une bougie à longue mèche inférieure, preuve que des acheteurs réagissent encore.

Aux Etats-Unis, on s’offre ou plus exactement on subit une sixième séance de baisse pour le Dow Jones. L’érosion n’est pas dramatique mais cette glissade continue en dit long sur le regard inquiet porté sur l’Europe. Un petit réconfort est venu de l’annonce de l’absence d’interruption de l’aide totale accordée à la Grèce. Le règlement partiel d’une nouvelle tranche pour des besoins immédiats vitaux permet de limiter les dégâts mais la volatilité était bien au rendez-vous. Le géant Cisco va-t-il permettre de redonner du baume au cœur ? Les résultats diffusés après séance seraient meilleurs que ceux attendus.

Le CAC va être tenté de reprendre un peu de hauteur mais la crainte d’une cassure des 3120 points est toujours là, raison pour laquelle la prudence doit être maximale. Le sauvetage d’hier doit être confirmé. La branche salvatrice peut se rompre sous le poids des inquiétudes et il faut souvent de l’aide pour se sortir d’une acrobatie aussi périlleuse.

In the same section:
< >

lundi, juillet 11, 2022 - 11:41 Horreur

mardi, juillet 5, 2022 - 10:21 Les bandes de Bollinger

vendredi, juillet 1, 2022 - 09:16 les graphiques en Heikin-Ashi 



Legal Notice