A la maison ?


Etonnante journée de vendredi où le CAC 40 a commencé en repli avec l’annonce du président américain touché par le coronavirus. Les opérateurs très nerveux tout au long de la séance ont finalement opté, à l’arrachée, pour une clôture très symboliquement positive. Il n’y a donc pas de gap baissier et celui du 25 septembre est comblé pratiquement au point près. Le support des 4785 points est ainsi et pour le moment validé.

Pendant le week-end, on a appris l’hospitalisation du président américain puis sa possible sortie aujourd’hui. La question relative à un report des élections n’aurait alors pas lieu d’être ce qui peut rassurer les opérateurs.

Le S&P 500 a très nettement accusé le coup d’une part du fait de la santé du président Trump mais d’autre part en raison d’un nombre de créations d’emplois inférieur aux attentes. L’économie américaine ne se redresse pas à grande vitesse et nécessairement cela inquiète et ne justifie pas la nécessité de se ruer sur des achats. On voit apparaître une petite bougie blanche encore située au-dessus des 3330 points. L’emballement des deux précédentes séances n’est donc pas confirmé.

La situation graphique est pour le moins inconfortable avec un support des 3330 points prêt à vaciller et un gap toujours ouvert. Les futures sont néanmoins positifs ce matin, la sortie de l’hôpital du président américain et l’espoir d’un accord au parlement sur un plan de relance aiguillonnent un peu le camp acheteur. Tout ceci mérite confirmation. Cet après-midi, on surveillera l’important indice ISM des services.




par Bertrand Richard le 30/11/2021

Tendance et Future CAC 40: Finalement, dangereux ?











glossaire bourse


















Legal Notice