Future CAC 40 : Zone de fébrilité


Hier, nous voulions faire preuve de prudence dans un contexte très fiévreux. Les opérateurs passent très vite d’une humeur à l’autre. Les acheteurs étaient hier à la manœuvre et la petite résistance des 6095 points n’a pas été longtemps efficace et les 6100 points, plus symbolique, ont été, eux, véritablement travaillés. Les mesures prises par la Chine pour combattre le virus et ses conséquences sont jugées crédibles. Les plus hauts annuels sont donc tutoyés sans complexes.

Aux Etats-Unis, on ne veut plus s’inquiéter d’un virus lointain et sans doute sur un pic. Place aux données économiques toujours aussi favorables. Le secteur de la construction se porte bien à en croire les données sur les permis de construire et les mises en chantiers. Pas de pause pour les records ! Cet après-midi, on surveillera les données hebdomadaires du chômage, l’enquête de la FED de Philadelphie et les stocks de pétrole. Pour le moment, les futures sont stables.

Le future CAC 40 continue, comme la veille, une évolution assez linéaire au sein d’une zone de résistance qui engendre une certaine fébrilité. Les 6100 points, point d’accroche bien visible, sont encore l’objet d’une certaine lutte mais aucun des deux camps ne fait montre de supériorité. Nous surveillons une cassure des 6095 points qui justifierait l’adoption d’un turbo put CAC 40.



Legal Notice