Ciel indigné


Analyse technique du Future CAC 40. 

Le ciel est-il capable de courroux ? La légende le prétend et il n’aimerait rien de moins que ces tutoiements intempestifs auxquels certains arbres se laisseraient aller. De petits ricanements haussiers en petits ricanements haussiers, l’azur des 6300 points ne bénéficiait plus de toute sa tranquillité. Les vendeurs furent chargés de rappels à l’ordre et ces derniers n’ont pas versé dans la nuance avec une baisse devenue rarissime de 2%. A force de valoriser à tout va un avenir promis au smoking rose, les excès devenaient criants. Nous avions d’ailleurs évoquer la possibilité d’un danger eu égard au fait que les récentes hausses étaient privées de volumes donc de consensus.

Le revers est sans doute un peu sévère et il ne serait pas étonnant que de nombreux acheteurs, timidement sur la touche, profitent de la récente faiblesse des cours pour intervenir. Il ne faut cependant pas oublier divers gaps qui se verraient bien comblés.

Le S&P 500 semblait à l’aune des 4200 points avoir chassé définitivement du terrain de jeu les vendeurs. Ces derniers ne bénéficiaient plus de la moindre nourriture tant les bonnes nouvelles chassaient les mauvaises avec un goût prononcé pour la suprématie. L’espoir masque les doutes mais jamais définitivement. Les valorisations actuelles prédéfinissent des résultats exceptionnels et le secteur technologique bientôt à l’honneur pourrait présenter quelques fausses notes immédiatement reconnaissables tant le concert est mélodieux. Deux bougies noires s’éloignent sensiblement des 4200 points.

Cet après-midi, il faudra surveiller les stocks de pétrole et bien évidemment les résultats d’entreprises qui affluent. Ainsi, le secteur technologique porte sur ses épaules le potentiel de hausse supplémentaire.

In the same section:
< >

lundi, juillet 11, 2022 - 11:41 Horreur

mardi, juillet 5, 2022 - 10:21 Les bandes de Bollinger

vendredi, juillet 1, 2022 - 09:16 les graphiques en Heikin-Ashi 



Legal Notice