Covid présidentiel

Analyse technique du Future CAC 40.

Le CAC 40 a poursuivi sa hausse avec toujours aussi peu de volumes et une grande nervosité. Il se retrouve à cheval sur sa résistance intermédiaire des 4895 points et se remet donc progressivement des frayeurs de la fin septembre. Entre espoir de plan de relance américain et attente d’un vaccin ou au moins d’un traitement contre le coronavirus, les opérateurs n’estiment plus nécessaire de revenir dans la zone des 4785 points.

Le CAC 40 pourrait avoir du mal à continuer sur sa lancée après l’arrêt des négociations aux Etats-Unis sur un plan de relance. Ce dernier n’est pas abandonné mais sans doute repoussé après les élections. Les catalyseurs vont continuer de manquer.

Le S&P 500 était bien parti pour s’affranchir des 3400 points. Les opérateurs s’étaient faits à l’idée d’une victoire des démocrates avec un président qui ne serait pas a priori en osmose avec l’aile la plus à gauche. La victoire devrait être nette et ne pas souffrir la discussion. Ce bel optimisme fut battu en brèche à la suite d’un « twitt » présidentiel » (l’énième depuis le retour de l’hôpital) au terme duquel il ne fallait plus négocier avec des démocrates « de mauvaise foi ». Le marché n’a pas du tout apprécié d’où une grande bougie noire qui rend à la résistance des 3400 points tout son éclat.

Si ce n’est les stocks pétroliers et le compte rendu de la dernière réunion de la FED, pas d’indicateurs importants cet après-midi. Les futures sont positifs ce matin ce qui contraste avec la panique de la veille. L’idée d’un accord n’a pas disparu et peut-être même avant les élections. On s’habituerait aux foucades présidentielles même si elles sont déroutantes et peuvent être interprétées comme le cri d’un animal blessé qui va perdre la partie. Il n’en demeure pas moins que les 3400 points constituent un vrai obstacle.

Laisser un commentaire