Folles rumeurs

Analyse technique du Future CAC 40. 

Le CAC opérait un beau rebond en début de séance et il semblait pratiquement acquis vu l’enthousiasme retrouvé des marchés américains, la veille, que la braderie pouvait cesser et pour certains, il fallait même s’empresser de bénéficier de soldes aussi exceptionnelles. Seulement voilà, les esprits sont à vifs et encore étourdis par un chaos si soudain. Il suffit pour quelques uns de faire courir les plus folles rumeurs et le village boursier mondial joue à la ruche qu’un mauvais coup de pied aurait ébranlée. La France va perdre son triple AAA, c’est si vrai que le président de la république écourte ses vacances. La Grèce veut un échelonnement de sa dette, preuve est administrée que les banques concernées vont s’écrouler et d’ailleurs la Société Générale va déposer le bilan. Tout démenti est dès lors un aveu ! Le CAC, aux mains d’opérateurs affolés s’est de nouveau écroulé avec le dessin d’une longue bougie noire pratiquement pleine juste apposée sur le support symbolique des 3000 points.

Les nerfs ont également lâchés aux Etats-Unis et la brillante remontée de la veille est rangée dans la boite à souvenir. La période estivale est propice à tous les dangers car le rôle temporisateur des gérants professionnels n’est pas joué du fait de l’absence de ces derniers. Toute notion de rationalité a disparue et les rumeurs ont également sévi là-bas avec notamment un secteur bancaire de nouveau très attaqué.

Si la nuit porte conseille, les investisseurs, un peu moins agités, vont de nouveau ramasser du papier comme le jardinier les premières feuilles, conséquences d’un été finissant. Le CAC se doit de préserver son support des 2970 points sauf à retrouver les plus bas de l’année 2009. Idéalement, il lui appartient de réintégrer rapidement les 3135 points et si la volatilité s’estompe quelque peu, l’horizon s’éclaircirait. Avec des si, on ne met pas une hausse en bouteille. Prudence donc.

Laisser un commentaire