Passage à confirmer


Analyse technique du Future CAC 40.

Les agences de notation, inconnues du grand public ou presque, il y a encore quelques temps n’ont jamais fait autant parler d’elles, en bien, en mal quand elles ne sont pas vilipendées et honnies jusque sous leurs fenêtres par de biens populistes candidats, vision pathétique qui resurgit chaque fois que le besoin de bouc émissaire se fait ressentir, manière de ne pas regarder courageusement la réalité en face en lui substituant le renflement galvanisant de la voix, l’incantation de la formule facile et le menton levé. Les marchés, eux, ont du écouter le nouveau président de la BCE qui les invite à ne pas faire cas des conclusions des impétrantes. La France est dégradée, ne l’est plus, c’est selon l’agence. Le FESF mécaniquement suit le sort de neuf pays européens et pourtant reçoit plus d’argent qu’il n’en veut à taux avantageux. L’épisode des agences de notation est donc révolu et il faut désormais considérer le sort même de l’Europe. Le passage des 3245 points avec gap d’ouverture n’est-il pas, de ce point de vue,
un peu rapide ?

Aux Etats-Unis, l’enthousiasme européen et asiatique fut dans un premier temps communicatif d’autant que l’activité manufacturière dans la région de New York se tient bien. Dans un deuxième temps, les résultats par action d’une grande banque américaine et mondiale pour laquelle nous confessons une certaine affection ont refroidi les ardeurs tandis que la prudence s’installait avant le nouveau sommet européen et dans l’attente d’une batterie de résultats d’entreprises de premier plan. Le S&P 500 renonce au passage symbolique des 1300 points.

Le CAC doit donc confirmer le débordement des 3245 points mais techniquement, il serait préférable qu’il ne laisse pas un nouveau gap ouvert, élément fragilisant pour une hausse qui ne demande cependant qu’à être alimentée. Une petite pause serait presque à souhaiter pour ne pas confondre vitesse et précipitation et gonfler un consensus acheteur pour une situation globale qui sans nier sa dureté commencerait à s’assainir par des prises de conscience salutaires notamment en Europe où l’on déciderait d’aller de l’avant sur deux jambes, rigueur et croissance…

In the same section:
< >

lundi, juillet 11, 2022 - 11:41 Horreur

mardi, juillet 5, 2022 - 10:21 Les bandes de Bollinger

vendredi, juillet 1, 2022 - 09:16 les graphiques en Heikin-Ashi 




par Bertrand Richard le 30/11/2021

Tendance et Future CAC 40: Finalement, dangereux ?











glossaire bourse


















Legal Notice